Nouvelle agression contre le site Val de Loire classé au patrimoine mondial de l'UNESCO

 Communiqué de presse de Bretagne Réunie et de l’Institut Culturel de Bretagne

BR SUAV

 Nantes, le 26 avril 2014

Face à une nouvelle agression des régions Pays de la Loire et Centre vis-à-vis du site classé « Val de Loire » au patrimoine mondial de l’UNESCO, vous trouverez ci-dessous et en pièce jointe le courrier, en date du 14 mars dernier, adressé par L’Institut Culturel de Bretagne et Bretagne Réunie à l’UNESCO.

Lire la suite : Nouvelle agression contre le site Val de Loire classé au patrimoine mondial de l'UNESCO

Aet eo Robert Pedron da anaon

04RobertPedr66ac-9d117Mantret bras omp bet gant keloù marv trumm Robert Pedron, eil-maer UDB e Plerin, engouestlet e buhez ar Vro war bep tachenn, bet o labourat ganeomp ingal evit difenn yezhoù ha sevenadur Breizh.
Kas a reomp hor soñjoù kalonek d’e wreg, d’e vugale, d’e dud kar ha d’e vignoned.

Ul lid en e enor a vo e Plerin, Sal “Océane” Dimerc’her 5 a viz Meurzh da 2 eur 30 abardaez.

Lire la suite : Aet eo Robert Pedron da anaon

Communiqué

Logo Bertègn Galèzz   Bertègn Galèzz

Renn le 24 de janvier 2014 - Rennes le 24 janvier 2014

Le mercredi 22 janvier 2014 a eu lieu à l’Assemblée Nationale un débat sur la proposition de loi constitutionnelle déposée par le groupe socialiste sur la Ratification par la France de la Charte européenne des Langues régionales ou minoritaires. Quatre autres propositions de loi ont également été déposées par les députés des différents groupes politiques sur le même sujet. Cette ratification est une demande de l’ensemble du mouvement associatif en faveur des langues régionales car cela pourra être la première étape de la reconnaissance par la France de ses langues qui sont encore bien vivantes mais très menacées et sans aucun statut juridique.

Lire la suite : Communiqué

Kemennadenn - Communiqué

Kevre Breizh : intégrer les engagements de la Charte européenne des langues dans le Pacte d’avenir pour la Bretagne 

Kevre Breizh se réjouit de voir qu'une large majorité et une unanimité des députés des cinq départements bretons s'est dégagée à l'Assemblée nationale en faveur d'une ratification de la Charte européenne, et donc d'un soutien aux langues régionales, au breton et au gallo.

Lire la suite : Kemennadenn - Communiqué

Charte européenne des langues :

Oui à la ratification,

sans clauses restrictives

Alors qu’est annoncé le passage d'une proposition de loi constitutionnelle en Commission des lois ce 14 janvier 2014, en vue de permettre la ratification de la Charte européenne des langues régionales, Kevre Breizh partage la position collective d’ELEN-EBLUL France, représentant du réseau européen pour l'égalité des langues, et rassemblement des grandes fédérations de défense des langues régionales de France, en demandant que le texte affirme seulement :

«Article 53-3 : La République française peut ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires adoptée à Strasbourg le 5 novembre 1992».

Les clauses interprétatives introduites dans plusieurs propositions ne feraient que constitutionnaliser les restrictions déjà apportées.

Lire la suite : Charte européenne des langues :

TOP