L'ONU demande à la France de respecter les langues régionales… une fois de plus !

Le 27 juin, le Comité des droits économiques sociaux et culturels des Nations Unies a appelé la France à respecter les droits individuels et collectifs des locuteurs de langues régionales dans la vie publique et privée. Kevre Breizh demande au gouvernement et aux parlementaires de reconnaître ces droits notamment dans le cadre du projet de loi "Égalité et citoyenneté" en débat à l'Assemblée nationale, pour une égalité et une citoyenneté réelles dans le respect des langues et des cultures des différents territoires.

Lire la suite : L'ONU demande à la France de respecter les langues régionales… une fois de plus !

Défendons les pratiques amateurs ! Difennomp ar pleustroù a-youl vat !

Collectif d'associations culturelles en Bretagne : Bretagne Culture Diversité, - Dastum, - Falsab, - Gouelioù Breizh, - Kendalc’h, - Kevre Breizh, - Sonerion, - War’l leur.

Sinomp ar sinadeg ! Signons la pétition !

Sinadeg

A partir du 21 mars, le projet de loi relatif à la liberté de création, à l'architecture et au patrimoine sera en 2ème lecture à l'assemblée nationale.
Grâce à la mobilisation des fédérations et associations représentatives des artistes et groupements amateurs, l'article 11A viendra pour la première fois reconnaître dans la loi et tenter de sécuriser juridiquement les pratiques amateurs qui font la vitalité culturelle et associative de nos territoires.
Ces pratiques amateurs représentent 12 millions de personnes et près de 300 000 associations. Elles sont aussi diverses que les batteries-fanfares, les bagadoù, les chorales, les ensembles de danse et de théâtre, et tant d'autres..., qui assurent des animations de rue, jouent dans la salle communale, interviennent dans les écoles et les fêtes communales ou encore soutiennent les œuvres caritatives. Elles participent pleinement à la vie locale. De même, les festivals et les salles de territoire doivent pouvoir continuer à programmer librement les artistes et groupements d'artistes amateurs.

Lire la suite : Défendons les pratiques amateurs ! Difennomp ar pleustroù a-youl vat !

Faskourien er-maez - Bretagne ouverte et solidaire


OFLiammoù ha pennadoù diwar-benn ar vanifestadeg e Kemper evit difenn ur Vreizh digor war ar bed, kengred, lies ha demokratel a-enep d’ar re a glask serriñ anezhi warni hec’h unan. Luganioù galleg ha brezhoneg en un doare ispsial gant ar yaouankizoù e penn ar vanifestadeg a-dreñv d’ar giton : “faskourien er-maez”.

Articles et liens ci-dessous, sur la forte mobilisation bretonne “Bretagne ouverte et solidaire”à Quimper, emmenée par la jeunesse, et nombre de jeunes bretonnants derrière la banderolle “FASKOURIEN ER-MAEZ” (fascistes dehors).

Tract: Appel à manifester Bretagne Ouverte et Solidaire

Galv da vanifestiñ

Lire la suite : Faskourien er-maez - Bretagne ouverte et solidaire

60 associations socio-culturelles réclament une loi sur les langues et cultures régionales

Dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 janvier, l’Assemblée nationale a rejeté la proposition de loi sur les langues régionales qu’avait déposée, six semaines auparavant Paul Molac au nom du groupe écologiste. A l’initiative de Diwan et de Stumdi, 60 structures socio-culturelles de Bretagne interpellent tous les parlementaires bretons – quel que soit leur parti politique – pour qu’ils se donnent les moyens d’obtenir, d’ici les prochaines élections législatives, une loi pour les langues et les cultures régionales. 

Lire la suite : 60 associations socio-culturelles réclament une loi sur les langues et cultures régionales

Quels droits pour les enfants pratiquant une langue régionale ?

Le 20 novembre sera célébré le 26e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant. Faute de ratification complète, la Convention internationale des droits de l’enfant ne s’applique pas quand les enfants sont locuteurs d’une langue régionale. Réunis à Quimper, le 19 novembre, Kevre Breizh, Diwan, Div Yezh, Divskouarn, l’Ubapar, An Oaled, Sked, Mervent demandent que

Lire la suite : Quels droits pour les enfants pratiquant une langue régionale ?

TOP