Sinadeg / Pétition

change.org

N’omp ket ar re nemeto o stourm! Tro hon eus bet da gejañ en hañv diwezhañ gant dileuridi pobloù Gwiana e Jeneva e Kuzul gwirioù Mab-den. Sinomp asambles ganto.

Nous ne sommes pas les seuls à nous battre pour nos droits !
Nous avons rencontré les délégués des peuples autochtones de Guyane au Comité des droits de l'homme à Genève l'été dernier.
Signons l'appel solidairement.

 

Bodadeg ar Sonerion. La fédération des sonneurs change de nom

Le Télégramme - Bretagne - Lundi 28 avril 2014

le-bagad-plougastell-a-remporte-le-concours-de-seconde 1889848 660x372L'assemblée des sonneurs ou Bodadeg ar Sonerion est incontournable dans le monde des bagadoù, depuis près de 70 ans. Aujourd'hui, elle fédère 130 associations et revendique près de 10.000 sonneurs. Pourtant, BAS n'a pas capitalisé sur la popularité des bagadoù et son activité est méconnue du grand public. « Nous sommes la plus grande école de musique de Bretagne, avec 4.000 élèves et 40 professeurs. Mais nous n'avons pas la même reconnaissance que les conservatoires », souligne André Queffelec, le président de BAS.

« Une meilleure visibilité »

Pour élargir le cercle des initiés et donner un plus large écho à ses activités, la fédération a décidé de décliner ses actions sous une nouvelle appellation : Sonerion.

« BAS était incompréhensible du grand public. On a tout d'abord songé à Bagad, un nom connu de tous. Mais comme on regroupe aussi des sonneurs de couple, on a opté pour Sonerion », confie Jacques Corbin, l'un des membres du comité directeur. « On conserve le nom de notre association mais on communiquera autour de notre marque qui apportera une meilleure visibilité, notamment auprès des élus et du monde de l'entreprise », plaide le président, tout en précisant le nouveau slogan : « Le coeur de la musique bretonne ». C'est donc sous ce nouvel étendard que la fédération des sonneurs va poursuivre son travail de promotion et de défense de la musique bretonne.

Défendre le statut de musicien amateur

Notamment lors des négociations sur la loi d'organisation concernant la création artistique. Les discussions doivent reprendre en mai en vue de la rédaction d'un projet de texte avant l'été. Des discussions qui s'annoncent âpres. Tout particulièrement autour de la notion du statut de musicien amateur et bénévole. « Ce point n'est pas négociable. Il s'agit de continuer à se produire dans des spectacles et festivals sans rémunérer les musiciens des bagadoù mais en indemnisant les associations », précisent les représentants de BAS, qui n'hésiteront pas, s'il le faut, à appeler à la mobilisation. « Si les bagadoù et les cercles ne peuvent plus se produire, il y aura des mécontents au-delà des artistes », préviennent-ils. « Mais on ne souhaite pas opposer les amateurs aux professionnels. D'ailleurs, le dynamisme de la pratique amateur aide les professionnels. L'exemple du Festival interceltique de Lorient en est un bon exemple. Il est né autour des prestations des musiciens amateurs des bagadoù et fait travailler de nombreux professionnels ».


 

Bodadeg ar Sonerion vient de lancer sa marque

Désormais, dans un souci de lisibilité et d’ouverture, la fédération communiquera sous le nom de marque : SONERION.

Dossier de présentation sonerion

LOGO SONERION Final

Nouvelles adresses de contacts :
Les adresses ont changé !
Désormais vous pouvez nous contacter aux adresses mails suivantes :

- Vonig Fraval : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- Claire Libbra : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- Anne-Sophie Squiban : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Notre adresse contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

TOP